Mickey (collection Disney / Glénat) 11. Minnie Mouse – Le Secret de…

L a montagne, c’est joli, mais l’humidité et le froid y sont tenaces. Tante Miranda a décidé de changer d’air et a déménagé dans le désert afin de soulager ses rhumatismes. Apprenant la nouvelle, sa nièce Minnie s’inquiète du devenir des biens de son aïeule, particulièrement de celui du calepin noir qui rassemble des secrets de la famille. Elle part derechef à Yellow Rock afin de récupérer le précieux manuscrit.

Cosey au pays de Disney, deuxième époque. Après Mickey et sa Mystérieuse mélodie, le créateur de Jonathan offre une aventure à Minnie dans Le secret de Tante Miranda. Linéaire et clairement destiné à un lectorat jeunesse, le scénario permet surtout à l’auteur d’offrir une superbe balade en altitude. Glissades, mini-coups de théâtre (qui est donc cette créature vivant les bois ?), plusieurs moments frissonnants et beaucoup de fous rire sont au programme. La distribution réduite - outre l’héroïne, seuls Clarabelle et Pat Hibulaire ont droit à un « temps d’écran » consistant - associée à une intrigue se limitant à une série de péripéties dans la neige, l’album est avant tout une lecture plaisir à partager en famille. Parachevant l’ensemble, il est certain que la morale finale et gourmande rassemblera tous les suffrages.

Malgré quelques recadrages très, voire trop, radicaux donnant au trait une allure hachée, la mise en page se montre efficace et dynamique. Même si certain regretteront le peu de grandes compositions appelant à la méditation, le dessinateur réussit parfaitement à retranscrire la majesté des pics et des sommets. Ajoutez-y la bonhomie, la rondeur des personnages et une admirable mise en couleurs (le blanc y compris !) et vous obtenez un ouvrage hautement sympathique et engageant.

Tendresse, fraîcheur et humour bon enfant, Le secret de Tante Miranda devrait séduire les petits et grands amateurs de randonnées alpestres et de chocolats chauds pris autour d’un feu de cheminée réconfortant.

Moyenne des chroniqueurs
6.7