Bergères guerrières 3. Le périple

M olly, Liam et leurs amis sont parvenus à vaincre la Malbête. Mais, à peine de retour au village, les Bergères guerrières prennent conscience que la lutte vient juste de commencer. Et avant de parvenir à remporter la victoire une bonne fois pour toute, il est nécessaire de soigner les blessés Une équipée part en direction des Terres Mortes, chaque membre espérant que l'expédition lui apporte une réponse. Guérison, qui se cachait derrière cette magie noire et, pourquoi pas, découvrir ce qu'il est advenu des hommes du village.

Après deux albums emballants, revoilà les héros d'Amélie Fléchais et Jonathan Garnier ! Les récents dangers à peine surmontés, les auteurs ne laissent pas le temps à leurs héros de panser leurs plaies. La résolution du mystère « Malbête » a ouvert d'autres questions en plus d'élargir un peu plus un univers déjà foisonnant. Les personnages incorporés, Sarah en tête, prennent encore de l'ampleur. Cette diversification s'accompagne d'évolutions dans les rôles et les caractères de Molly et Liam. Le scénariste en profite pour reprendre quelques fils tissés précédemment et relancer des pistes laissées en suspens. Ranimer l'interrogation sur le devenir des hommes partis à la guerre laisse présager du meilleur pour la suite. Une lueur d'espoir dans un album à l'ambiance plus sombre. Cette tonalité ténébreuse s'accompagne d'une modification, légère mais notable, dans le style la dessinatrice.

Toujours rehaussé de couleurs chatoyantes, son trait ressort davantage grâce à un encrage plus appuyé. Ce changement est d'autant plus appréciable que les décors de ce nouvel opus évoluent également. La nature et la montagne en particulier sont toujours présentes, mais la verdure laisse la place à un manteau neigeux et à un relief moins accueillants. Le périple entamé par le groupe est l'occasion de varier les paysages et de découvrir une partie du monde qui colle parfaitement aux enjeux, plus rudes et plus dangereux. La grotte et son obscurité sont un lieu idéal pour voir resurgir la magie aperçue précédemment. Apportant un soin particulier à la lisibilité, du découpage à la typographie en passant par l'expressivité des protagonistes ou le travail sur la luminosité, les pages se tournent avec gourmandise jusqu'à la dernière planche où une (nouvelle) surprise met l'eau à la bouche.

S'il était besoin, Le périple confirme toutes les qualités que Bergères Guerrières avait exposées lors des deux premiers opus. Dire qu'il va falloir attendre un an avant de découvrir la suite !

Lire la chronique du tome 1.
Lire la chronique du tome 2.

Moyenne des chroniqueurs
7.0