Orbital 8. Contacts

E n se plaçant délibérément au-dessus des cités de la Confédération, les Névronomes mettent en péril l’équilibre même de l’ODI qui ne peut que réagir. Pour tenter de sauver les uns comme les autres. Caleb, Mézoké et Dernid accompagnent Angus, dans les confins des mondes connus…

Impression contrastée après le clap de fin de cette quatrième mission du duo humano-sandjarr. Graphiquement, l’album s’inscrit dans la continuité de Implosion, confirmant la rupture avec les trois missions précédentes. Si les paysages d’Udhsem possèdent un charme exotique et vénéneux à souhait, Serge Pellé n’arrive cependant pas - malgré la grande qualité technique de ses planches - à faire transparaître l’angoisse et le suspense dans lesquels devraient être plongés les divers protagonistes. Il en est de même pour le scénario de Sylvain Runberg. À l’évidence, il y avait encore beaucoup de choses à dire pour ce final et les développements pris par certaines séquences réduisent d’autant les possibilités narratives pour les autres. Ce faisant, il est difficile d’exploiter pleinement la complexité de la crise vécue par la Confédération ou de donner plus de profondeur aux personnages.

Avec Contacts, Sylvain Runberg et Serge Pellé sont probablement arrivés au bout du chemin, mais il leur reste tant de nouvelles voies à explorer...

Moyenne des chroniqueurs
6.0