Shayne 1. Les 15 derniers jours de la vie…

L a nouvelle déclenche un séisme dans le royaume : le roi et tous les hauts dignitaires ont disparu durant la nuit. La population est alors prise d’une frénésie de sauvagerie. Pillages, viols, meurtres et exactions en tout genre se succèdent, n’épargnant personne. Dans cette tourmente, quatre inconnus, que seuls les drames qu’ils viennent de vivre rapprochent, vont s’unir pour trouver un sens à ce qui vient de se dérouler.

Le chevronné Stephen Desberg, grand spécialiste de thrillers, propose ici un cocktail mélangeant médiéval, fantastique et pré-apocalyptique. Le démarrage est plutôt laborieux. V, il faut adhérer au postulat qui voit la déliquescence d’une société se produire après la simple annonce de la disparition de ses dirigeants. Ensuite, la narration commence en mode chorale, alternant entre les futurs compagnons et un lingual (petit dragon sans ailes et sans feu), avec une voix off pas toujours très fluide. Cependant, passé le premier tiers et cette mise en place, l’histoire prend un rythme de croisière plutôt agréable. S’il est difficile de s’attacher aux personnages pris individuellement, les divers questionnements sur leur destin et leur futur rôle découlant de leurs singularités intriguent et donnent envie de découvrir la suite. D’autant plus, que Chaiko délivre des planches où se côtoient précision, expressivité et ambiances prégnantes.

Parti sur des bases invitant au scepticisme, Shayne gagne ensuite en consistance comme en intérêt.

Moyenne des chroniqueurs
6.0