La grande Guerre des Mondes 1. La Chose sous les tranchées

1913. Le professeur Challenger, scientifique et aventurier, présente à un public trié sur le volet son incroyable découverte. Sur les lieux du crash d’un objet imposant et non identifié au fin fond de la Sibérie, il a découvert un vestige d’engin qui ne provient manifestement pas de notre planète. Cet événement converge avec l’inspiration principale de H.G. Wells pour son roman La guerre des mondes, provenant d’une chronique médiévale. Plus tard, une machine surpuissante « se réveille » sur le front de Verdun, en pleine Première Guerre Mondiale.

Cette première partie de ce qui est annoncé comme un triptyque se place au croisement des genres historique et anticipation (dans l’esprit des débuts) et convoque personnages et auteurs des œuvres emblématiques du courant littéraire, scientifiques renommés et autres personnalités.

Cet album au format classique balaye plusieurs époques et lieux, même si l’essentiel de l’intrigue se déroule pendant la Grande Guerre. L’action et le suspense sont au rendez-vous, le tout tient en haleine mais difficile de savoir ce qu’il en sera par la suite : l’ensemble, quelque peu dispersé, constitue surtout un tome d’exposition. Le dessin réaliste est agrémenté d’une colorisation sombre, ce qui sied bien à ces temps troublés et aux calamités plus inquiétantes encore qui se profilent à l’horizon…

La chose sous les tranchées est un début prometteur de récit historico-catastrophe sous le sceau de H.G. Wells, Arthur Conan Doyle, Jules Verne voire H.P. Lovecraft et séduira immanquablement les amateurs de ces univers d’aventure à l’aube du XXe siècle.

Moyenne des chroniqueurs
5.0