Grocery (The) 0. Before the Grocery

Q uelle mouche a bien pu piquer Guillaume Singelin et Aurélien Ducoudray ? Avec The Grocery, ils tenaient une des séries les plus réjouissantes de ces dernières années : identité visuelle marquée, héros charismatiques, violence bien dosée… et surtout un suspense qui fait de la sortie du quatrième et dernier tome l’une des plus attendues (malgré un troisième volume qui – déjà – tirait un peu sur la corde, diront certains).

Est-ce pour faire patienter les fans qu’ils ont décidé d’intercaler cet épisode 0 constitué de courts récits ? L’effet risque malheureusement de ne pas être celui escompté, tant la qualité et l’intérêt de ces petites histoires laissent à désirer. Le graphisme n’est pas à mettre en cause (les dessinateurs invités se glissent dans le moule de la série), tout comme l’art narratif est parfaitement maîtrisé (rien à reprocher au découpage, aux dialogues ou à la mise en scène). Par contre, les secrets divulgués dans ces pages s’avèrent globalement décevants, surtout qu'ils auraient parfaitement pu s'intégrer à la trame principale.

Placé chronologiquement avant le reste, ce retour en arrière pourra en outre avoir une conséquence perverse : si un lecteur entre dans cet univers – réjouissant – par cette porte, il pourra être tenté de ne pas poursuivre l’aventure, se privant ainsi d’un beau moment de lecture. Bref, espérons qu’à trop vouloir en faire, les auteurs ne se soient pas eux-mêmes tirés une balle dans le pied. Mais idéalement, cet album n'aurait tout simplement jamais dû exister !

Moyenne des chroniqueurs
3.0