Batman Année un - Édition 75 ans

À l’occasion des 75 ans de ce personnage créé par Bob Kane en mai 1939, Urban Comics propose une édition collector, limitée à trois mille exemplaires, de cinq titres emblématiques de la carrière du célèbre protecteur de Gotham City. Parmi ces récits fondateurs on retrouve non seulement Batman Amère Victoire de Jeph Loeb et Tim Sale, Batman The Dark Knight Returns de Frank Miller, Batman Silence de Jeph Loeb et Jim Lee et le plus récent Batman La Cour des Hiboux de Scott Snyder et Greg Capullo, mais aussi cet incontournable récit imaginé par Frank Miller en 1987.

Déjà paru en français chez plusieurs éditeurs, notamment sous le titre de Vengeance oblige chez Comics USA, ce Batman – Année Un retrace les débuts de Batman en tant que justicier et constitue un premier pas idéal pour les néophytes qui veulent s’attaquer aux origines du Chevalier Noir. Après un long exil d’une douzaine d’années, le richissime Bruce Wayne revient dans cette ville gangrénée par une criminalité qui ôta la vie à ses parents lorsqu’il avait à peine six ans. Au même moment, le lieutenant James Gordon prend un nouveau départ au sein des forces de l’ordre de Gotham. Pour les deux hommes, c’est le début d’une guerre sans merci contre le crime et la corruption…

Si les origines du super-héros n'ont pas bougé depuis Bill Finger et Bob Kane en 1939, Frank Miller et David Mazzucchelli proposent néanmoins une relecture extrêmement dense en informations et délicieusement sombre des premières aventures d’un Bruce Wayne qui, tout comme le lieutenant James Gordon, connaît des débuts assez difficiles. Maîtrisant la narration comme nul autre, c’est sous forme de polar que Frank Miller (Sin City) explore la psychologie d’un Batman débutant, essayant de s’affirmer en tant que justicier masqué, et d’un James Gordon incorruptible, ayant du mal à trouver sa place au milieu de collègues pourris jusqu’à l’os. Le développement en parallèle de l’histoire de ces deux personnages-clefs, qui vont se lier d’amitié au fil des chapitres, augmente encore la profondeur du récit.

En dévoilant une ville gangrénée, baignant dans la violence, et en mettant en scène des personnages récurrents de la série tels que Selina (Catwoman), le Romain, Harvey Dent (Double Face) et l’ironique majordome Alfred, cet ouvrage pose, de façon plutôt bien structurée, les bases de l’univers de Batman. La plupart des protagonistes manquent encore d’expérience et sont en proie au doute, mais ils connaîtront tous leur heure de gloire au sein de cette saga culte.

Si l’impact du scénario de Miller dans la mythologie du personnage justifie à lui seul la présence de ce titre parmi les cinq sélectionnés par l’éditeur de DC Comics en France, le graphisme de David Mazzuchelli se prête également à merveille à cette édition noir et blanc en grand format. Ses dessins se passent en effet volontiers de la colorisation de Richmond Lewis et force est de constater que cette version met parfaitement en relief la puissance de son trait.

Bref, une œuvre d’introduction indispensable pour ceux qui veulent s’initier à ce super-héros mythique et une revisite intelligente et sombre pour ceux qui suivent l’homme chauve-souris depuis sa naissance. À lire… et à relire, avec ou sans couleurs !

Moyenne des chroniqueurs
8.7