Billy Brouillard 5. Le Détective du bizarre T2 Billy…

L e spécialiste du bizarre revient dans un cinquième tome pour entrainer les lecteurs dans une aventure à toute allure.

L’histoire démarre à la fin d’une enquête de Billy, qui ère dans la nuit à la recherche de son amie la sorcière. Le petit détective en a gros sur le cœur, puisqu’en rentrant de sa dernière mission, il surprend ses parents en pleine dispute. Celle-ci le trouble, le blesse. Il tente de se reposer tout de même après avoir refusé d’écouter Jeanne, sa sœur, qui lui dit qu’elle a peur du monstre dans sa chambre. Chose qu’il va vite regretter, car il y avait bien une créature et celle-ci kidnappe la petite sœur. Billy se lance à leur poursuite dans le pays des monstres. Un endroit qui va lui réserver bien des surprises…

L’univers de Billy Brouillard s’est bien installé depuis 2008, fédérant une communauté de fans de plus en plus grande. Guillaume Bianco offre un récit de haute qualité adapté aux petits et aux grands ! Ces différents niveaux de lectures sont un régal ! Le personnage principal doit faire face à ses démons, en particulier à sa colère qui trouble son comportement. Ce thème occupe une grande place dans cet opus et fera écho à ce que peut vivre le jeune lecteur. La famille est l’autre thème fort de cet album. La violence de la dispute entre ses parents a un fort impact sur le petit détective, même s’il tente de garder la face par son caractère entêté sur le moment. Il a beau être le détective du bizarre, il n’en est pas moins un petit garçon que les mots peuvent atteindre comme des coups. La scène où il s’épanche auprès de son amie en est vraiment touchante. Dans cette aventure, il va devoir se dépasser pour retrouver sa sœur. Pour ce faire, l’auteur a eu de belles idées scénaristiques et graphiques. Il a su imposer dans le monde de la bande dessinée une touche originale, mêlant un récit poétique et malicieux avec une influence de Burton et de la technique de l’album pour enfant. La construction de la bande dessinée est amusante avec des chapitres entrecoupés par des pages de la gazette Le journal de la nuit réalisées avec Noémie Chevalier et qui contribuent à densifier le récit tout comme les planches de bestiaires qui elles donnent de précieuses informations sur les créatures rencontrées. Et pour couronner cet ensemble, il y a une loupe de trouble-vue qui permet de voir des détails supplémentaires disséminés tout au long de l’histoire.

L’inventivité de cet univers est jubilatoire à découvrir et à lire. Sa capacité à séduire un public de tous les âges est impressionnante. Il va être difficile d’attendre la suite !

Moyenne des chroniqueurs
8.0